Malvoyant
 
Ouïe
La protection de l’ouïe définit les appareils passifs et à atténuation asservie, les boules et les bouchons suivant l’exposition sonore ambiante.
1 2 3 4 5 6 7
3M FRANCE X X X X X X
AUBOUEIX X
AUDITECH INNOVATIONS SAS X X
CENTURION SAFETY PRODUCTS X
DELTA PLUS X X
GROUPE PREVENTISTES X X X X X X X
GROUPE RG X X X X X X X
HONEYWELL SAFETY PRODUCTS X X X X X
INFIELD Safety X X X X X
MEDIPROTEC (Groupe PROMOSAC) X X
MSA THE SAFETY COMPANY X X X X
QUIES X
SEGETEX-EIF X X
SIOEN FRANCE X X
UVEX HECKEL FRANCE X X X
VALMY X X X
Distributeur
Fabricant
1 Bouchons d'oreilles
2 Bouchons d'oreilles sur mesure
3 Serre tête anti-bruits
4 Cabine audiomètrique
5 Sonomètres, audiomètres
6 Casques antibruit
7 Coquilles adaptables sur casques de sécurité


Directive "Bruit" : effective depuis le 15/02/06

Entrée en vigueur depuis le 15 février 2006 de la Directive n° 2003/10/CE du Parlement européen et du Conseil du 6 février 2003, elle concerne les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à l'exposition des travailleurs aux risques dus aux agents physiques (bruit).
Consulter la Directive

La Directive 2003/10 sur le bruit a été transposée en droit français par le décret 2006-892 du 19 juillet 2006. Ce décret est d'application immédiate.

Ce qui change :

Il faut distinguer les seuils d'action et la valeur limite d'exposition.

Seuils d'action
- 80 dB(A)/135 dB(C) pour l'estimation et le mesurage de l'exposition quotidienne au bruit, la mise à disposition de protection auditive, la surveillance médicale et l'information sur les risques (au lieu de 85 dB(A)/140 dB(C) dans l'ancienne réglementation.)
- 85 dB(A)/137 dB(C) pour le port obligatoire de protection individuelle, la mise sur pied obligatoire d'actions de réduction du bruit (au lieu de 90 dB(A)/140dB(C) dans l'ancienne réglementation).

Valeur limite d'exposition
De plus, une limite maximale d'exposition au bruit, mesurée avec protecteur d'oreille porté par le salarié, est fixée à 87 dB(A)/140 dB(C) (au lieu de 90 dB(A)/140 dB(C) dans l'ancienne réglementation).

Les paramètres physiques utilisés comme indicateurs du risques sont les mêmes que ceux utilisés par la réglementation en vigueur jusqu'ici, à ceci près que le niveau de pression acoustique de crête est mesuré en pondération C.
L'employeur prend les mesures techniques ou organisationnelles visant à réduire au minimum l'exposition au bruit et les risques qui en résultent.
L'impact de ce décret sur les entreprises mécaniciennes est important car les niveaux d'exposition Lex/8h baissent fortement 5 dB(A).

Par ailleurs, un arrêté, publié le 29 juillet, vient apporter des précisions pour l'application des nouveaux articles R231-126, R231-128 et R231-129 du Code du travail en détaillant les conditions d'accréditation et les méthodes à utiliser pour le mesurage.